un petit coucou nantais

bon bah voila un rendez-vous habituel...

Maratnonix sur le 55km du dimanche  et FreeStef (malgré les déboires de l'an dernier) sur le défi des fondus

Nuits 22,4km: une course sous le signe de la sinusite, je croise des potes à Nico sur le départ, ça m'a fait plaisir. j'en avais doublé un l'année dernière sur le 57. Météo plus clémente cette année, je me fais plaisir ne sachant pas trop pour demain, je relance souvent sur la fin. je met 2h16' c'est pas terrible mais c'est pas pire. Douche fraiche et petite nuit dans le gymnase.

Dimanche 55km: je retrouve Nico vers le départ, je crois mon éternel copain Didier. puis je croise les copains du RBPM, Mickael a fini 7ème la veille. Go départ!!! Je perd Nico très vite dès la sortie du parc, j'ai pas de jus. Je papotte avec annick qui revient de la diag, c'est son décrassage, la bigoudenne préférée des coureurs. Je commence à connaitre du monde à force de faire des courses. j'ai croisé la route d'Annick bien des fois, dont au 100km de Chavagnes.

55 Km-Passage du Gué-106

55 Km-Passage du Gué-48

j'aurai tenu un peu plus de 20km, avant de lacher l'affaire : rien dans les jambes pas de jus. Comme à mon habitude je marche correctement, ce qui me fais doubler plein de coureur au 2ème ravito. Aux éoliennes je rencontre Cédric et les cerfiles : je suis dernier à 2. Dernier ravito on est hors délai de 20mn je pense, mais personne pour nous dire d'arrêter, on repare. Cédric me dis qu'il à encore du jus, il veut courrir, bah vas y mon gars te gène pas pour moi. Je le vois partir au loin, ça m'énerve un peu, alors je relance JOKER, je le rattrape et le double, c'est fou, ça a mis du temps quand même. Je relance dans toutes les descentes. Je fini en 8h22' c'est nul mais c'est fait, Cédric arrivera 4' après, je l'encourage sur la ligne d'arrivée.

Nico aura mis 6h01'... BRAVO

Mickael (RBPM : Run & Bike Petit-Mars) fini 8ème en 4h43' à plus de 12km/h et donc 1er du défi des fondus un extraterrestre

Très beau parcours 2016 avec des changements super sympas et moins monotonnes

Grand Bravo à l'orga