Saloute,

un petit retour sur cette magfnifique balade dans la vallée MALADETA où trone avec majesté le Pic d'ANETO...

 

Elle était attendue cette rando !!! depuis 2013 exatement où nous avions essuyé le déluge sans pouvoir accéder à BENASQUE...Cette fois ci, une équipe de choc à l'assaut de l'ANETO : Jimmy, François, Steph, Nico, Ricardo et Loïc.

 

42340612_755195338205624_158411051145101312_n

 

Départ le samedi 15/09 au matin, euh plutôt midi de surgères, mais il me semble qu'il était un peu avant midi donc c'était bien le MATIN ! En grande forme et super excité de retrouver la Montagne, le voyage se passe nickel avec dernier réglage de matos notamment les crampons prévus pour les glaciers de la Maladeta et de l'aneto...

J'ai des crampons semi automatiques que ne vont pas sur mes chaussures donc je les passe à François qui n'en a pas et je m'arrête à Benasque en acheter une paire...

Nous arrivons au parking du refuge de la Besurta vers 20h...Nous préparons nos sacs pour monter au refuge de la Renclusa où nous avons prévu de planter les tentes pour une première bnuit en Montagne...

 

C'est parti, anarché de nos sacs, il y a 200mD+ à enquiller avant le refuge. La nuit tombre et nous allumons nos lampes frontales. Il faut  entre 40'  à 1h pour gravir cette pente selon le rythme de chacun. Les organismes se mettent en mode randonneurs tranquillement.

C'est cool, nous voilà devant ce fameux refuge de la Renclusa, maintes fois vu en photo sur nos multiples préparations sur le Net.

* 255m D+ et 10m D-

42406734_1884315418320510_8692443877828722688_n

Installation de tentes et nous ne trainons pas car demain l'objectif est de monter au portillon supérieur pour ensuite aller essayer nos crampons sur le glacier de la Maladeta et profiter des consignes de Ricardo sur l'encordement, les cordées de eux, et s'éclater en Montagne...Bon  on est quand même en vacances donc pas de reveil prévu...

Que ça fait du bien d'être là !!!

42422406_289041668593767_6139906245009604608_n

Pas de réveil, mon c...! Le gardien du refuge vient nous sortir de nos duvet à 7h45 pour nous dire qu'il était interdit de planter les tentes dans un parc naturel...Qu'un hélicoptère va passer pour vérifier les campements sauvages, etc, etc.....eh M...nous avions bien prévu de laisser les tentes montées pour laisser s'amuser sur le glacier avec un sacs léger...Bon ! Réflechionage les mecs, comment on fait....On range rapidos les tentes, et on prévoit de cacher les sacs en contrebas à l'abri des regards parce que l'aimable gardien refuge qu'on les laisse dans sa demeure... Si Ignace avait été avec nous, son refuge brûlait ! Bref, nous deécidons de profiter de notre première journée qui s'annonce ensoleillée et de redescendre au parking de la Bersurta le soir pour y planter les tentes et y dormir.

Et c'est parti ! le petit chemin balisé en partant du refuge, n'est pas balisé très longtemps, et nous arrivons assez vite dans de la pierraille où il est difficile de repérer la trace. Nico a son GPS qui nous permet de ne pas nous tromper de direction.

Ça monte raide, les jambes et le souffle ont besoin de s'habituer à cet effort, qui n'est pas très commun en Charente Maritime.

Pour une prmière matinée, l'effort est intense. Parti vers 10h du matin, nous arrivons au portillon superieur vers 12h30-13h avec une vue superbe sur le Pic d'aneto. Il fait beau et c'est très agréable... les paysages sont magnifique. Nous poursuivons vers le glacier de la Maladeta avec maintenant la connaissance du passge du portillon en vue de l'acension de l'Aneto.

Nous déjeunons au pied du Glacier et ensuite nous nous équipons pour une séance d'apprentissage, pour ma part, de l'encordement, de marcher avec des crampons....

Ricardo nous drive à la perfection. Ce moment passé en cordées, à jouer comme des gamins avec nos crampons sous un soleil radieux, est tout simplement superbe. Le temps passe vite et il nous faut penser à redescendre. La descente est technique et longue...

Nous faisons une pause binouse à la Renclusa pour ensuite rejoindre le parking de La Besurta. La descente se fait tranquillment et les premiers arrivés au parking plantent leurs tentes... Une personne qui travaille pour le parc naturel veint nous dire, une nouvelle fois, que nous ne pouvons dormir ici au risque de prendre une amende de 50€ par tente, voir être délogé par la GUARDIA CIVIL, ce qui ne serait pas très marrant apparement...Le bivouac est autoriser en parc naturel, seulement au dessus de 2000m et entre 20h et 8h du matin.

Bon, ça commence à nous gonfler sérieusement ces histoires de bivouac ! Et nous nous voyons pas reprendre 200D+ à 21H pour trouver un coin bivouac...Nous décidons alors de revenir sur Benaqsque et dormir en Camping. Nous reparlerons de l'orga de la semaine car certains points sont à revoir .......

* 6h08 de marche, 1015d+ et 1250d-

 

La suite dans un prochain numéro...

Tchuusssss

Loac